Comment gérer les différentes cultures dans l’entreprise ? blog DRH



L’importance de la gestion des diversités culturelles en entreprise 


La gestion des différentes cultures au sein des entreprises est une réalité qui ne peut plus être écartée. Différents individus venus de différents horizons sont amenés à fédérer leurs efforts pour la réalisation des objectifs de l’entreprise. 

Cette collaboration multiculturelle peut entrainer des impairs, nuire à la réalisation des objectifs de l’organisation ou bien, elle peut être un vrai plus pour l’entreprise et un puissant levier de croissance. 

Comment harmonier les relations et créer une dynamique homogène ? 


Le cas de Louise : une Française, dans un environnement américain 

Prenons le cas de Louise, responsable au sein de la filiale française d’une grande entreprise américaine. Louise est envoyée à New York dans les locaux de la maison mère, un grand pas dans son évolution professionnel. Arrivée au pays de l’oncle Sam, Louise est bien accueillie et s’attend à avoir quelques semaines d’adaptation, de reconnaissance des lieux et le temps de faire connaissance avec ses nouveaux collaborateurs. Il n’en est rien. Dès son arrivée, elle découvre son bureau avec un ordinateur pour pouvoir se mettre au travail le plus tôt possible.

Louise est déconcertée, elle demande une semaine pour s’approprier les lieux et découvrir son nouvel environnement de travail. Son manager est troublé par sa demande, mais le lui accorde. Cependant, l’image de Louise est déjà entachée. 

Une fois la semaine écoulée, Louise commence le travail. Elle organise souvent des réunions (perçus comme inutiles par ses collaborateurs) et accuse de temps en temps des retards de 5 ou 10 minutes. Il faut dire qu’en France, ce genre de pratique est courant et plutôt toléré. Ce qui n’est pas du tout le cas aux États-Unis. Chez les Américains, le temps, c'est de l’argent. Les habitudes de Louise ne rassurent pas son manager et les autres employés voient ça d’un mauvais œil. 

Le supérieur hiérarchique de Louise décide alors de ne pas lui confier les principaux projets de la boite et demande à ce qu’elle soit affectée aux tâches administratives. Pourtant, Louise est pétrie de qualité et extrêmement qualifiée pour mener à bien les principaux projets en question. Elle ne comprend pas ce qui se passe et se pose des questions… Elle se sent non intégrée et cherche des explications. Son rêve est en train de se tourner en cauchemar… 

Quelles solutions pour sortir Louise de cette situation et lui permettre de s’épanouir ? 


Elle en parle à ses proches en France qui ne pouvant pas l’aider lui recommande de voir un psychologue, mais celui-ci ne semble pas vraiment pouvoir l’aider non plus. Que faire donc ? 

Ce n’est qu’au cours d’une réunion avec la direction de la structure que le supérieur hiérarchique et les collaborateurs de Louise ont enfin compris son attitude. En effet, il y avait parmi les cadres, quelques-uns qui avaient fait l’Europe. Ils connaissaient bien les tendances culturelles et les pratiques des Français. Ils ont alors su décrypter et expliquer les habitudes de Louise. Cette dernière s’est sentie enfin comprise et venait aussi de comprendre que le problème était lié à la diversité de culture. 

Comment réussir son management interculturel ? 


À la fin de la réunion avec la direction, il a été décidé que pour un meilleur management interculturel, il y avait cinq principales actions à mettre en place. Il s’agit de :
  • Prendre conscience des différences de culture : Parce que nous ne venons pas tous du même horizon, il est avant tout important de prendre conscience de ce que l’autre est différent. Cela passe par des sensibilisations, et une redéfinition de la culture d’entreprise.  
  • Communiquer de manière claire : la différence de langue et de culture peut poser un problème de communication au sein du groupe. Il est donc important de communiquer de façon à ce que le message envoyé soit clairement compris de tous. Pour cela, il convient de faire parvenir à tous le personnel, la charte graphique de l’entreprise afin que les messages soient bien compris. De même, dans la communication orale et la gestuelle, la prise en compte de la diversité culturelle est importante. 
  • Créer un esprit d’équipe : la réussite du management multiculturel repose en grande partie sur l’équipe de travail. Pour cela, il convient d’organiser de temps en temps des ateliers de team building et autres réunions (en présentiel ou en distanciel) pour développer le sentiment d’appartenance et mieux se connaitre. 
  • Être à l’écoute des collaborateurs : le fait d’être à l’écoute des employés permet d’anticiper les conflits et de limiter le risque de malentendu au sein de l'organisation. Si la langue peut être source de conflits, le comportement aussi. En Europe par exemple, regarder quelqu’un dans les yeux est une preuve de franchise alors qu’en Asie, c’est perçu comme de la défiance et c’est à éviter. Ce sont des sensibilités culturelles qui doivent être sues et comprises.
  • Être ouvert d’esprit : l’ouverture d’esprit est la manifestation de la curiosité. Que ce soit envers des collaborateurs étranger ou local, l’ouverture d’esprit dans une société multiculturelle amène à découvrir l’autre, à mieux le connaitre et à mieux collaborer avec lui.


Pour ne manquer aucune information:
Share on Google Plus

About Catherine De Luca

En charge du Simple CRM CLUB, je trouve pour vous les informations qui vous aidront @ progresser.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Astuce marketing - Astuce marketing Facebook - Astuce marketing web - Astuce marketing internet - Astuce marketing relationnel

Astuce relation client - Astuce management - Astuce DRH - Conseil gestion entreprise - Conseil marketing - Conseil CRM - Logiciel marketing